MASAI MARA – être aux premières loges d'un spectacle épique

Naboisho-camp-male-lions-masai-mara-safari (1)
Naboisho-camp-male-lions-masai-mara-safari (1)
Kenya-safari-Naboisho-Camp-zebra-pregnant (1)
Kenya-safari-Naboisho-Camp-zebra-pregnant (1)
Kenya-Naboisho-Camp-giraffes-safari (1)
Kenya-Naboisho-Camp-giraffes-safari (1)
Kenya-Naboisho-Camp-vultures-hyenas-safari (1)
Kenya-Naboisho-Camp-vultures-hyenas-safari (1)

Le Masai Mara a tout pour combler les attentes des voyageurs en termes d’expériences safaris uniques.

Couvrant 1510 km2, la réserve nationale du Masai Mara est un incontournable quand vient le temps de visiter le Kenya. C’est tout simplement un prolongement naturel du parc national du Serengeti (Tanzanie). Situé dans le sud-est du pays, le Masai Mara abrite la plus grande concentration de grands mammifères de la planète. Ces terres ancestrales appartenant au peuple d’éleveurs pastoraux et de guerriers semi-nomades Maasaï ont été reconnues comme une zone culturelle importante et inscrite à l’inventaire du patrimoine de l’humanité.

La beauté de ses vastes plaines herbeuses vallonnées n’est pas que légende. Dans la partie ouest du parc, la rivière Mara longe l’escarpement Oloololo sur une partie de sa trajectoire, ce qui donne lieu à des paysages d’une beauté dramatique. Des regroupements d’hippopotames y sont souvent observés. Puis, continuant son cours dans la partie Sud de la réserve Masai Mara, la confluence de la rivière Mara avec les rivières Sand et Talek, donne naissance à des zones inondables peu profondes, attirant ainsi une diversité et une abondance de faune qui est à l’origine de sa si grande réputation en termes de qualité de safaris. C’est ‘’LA’’ meilleure place en Afrique pour observer de grands nombres de ‘’félins’’. Les troupes de lions sont fréquentes et les chances d’apercevoir des guépards et des léopards sont aussi au rendez-vous, en plus des troupeaux d’éléphants, de girafes, de zèbres, d’élans, de topi, de gazelles et autres herbivores.

Ajoutez à ce spectacle celui de la grande migration annuelle et là, vous êtes tout simplement aux premières loges d’un spectacle épique qui restera gravé à tout jamais dans votre mémoire !
Cette quête de nouveaux pâturages est la plus grande transhumance animale au monde. Elle conditionne le mouvement naturel de plus de 2 millions de gnous, zèbres, gazelles de Thompson, toutes espèces confondues, formant ainsi un trio inséparable : les gnous pour leur odorat, les zèbres pour leur vision et les gazelles pour leur ouïe ! Ce grand défilé qui arrive du Serengeti s’étire sur des kilomètres et s’apprêtent à faire la traversée de la rivière Mara vers mi-fin juillet, début d’août et s’en retourneront en octobre ! Vous aurez compris que les prédateurs guettent avec grand intérêt ce festin déambulant sous leurs yeux.

Bon à savoir!

Les gnous traversent la rivière par petits groupes à la fois et c’est imprévisible de savoir à quel moment précis cela aura lieu. Il faut vraiment avoir de la chance pour y assister et mieux vaut ne pas trop miser de temps à attendre ce phénomène. Bon an mal an, la migration peut devancer ou retarder sa mouvance. Étant un phénomène naturel, elle est tributaire du climat. De là l’importance de prioriser un hébergement en camp établi dans une zone de conservation adjacente à la Réserve Masai Mara où les guides certifiés KPSGA (Kenya Professional Safari Guides Association), accompagnés d’une deuxième paire d’yeux – le pisteur Maasai - sauront maximiser vos sorties safari.

Que ce soit un moment magique vécu pendant une sortie en véhicule 4X4, ou durant une marche guidée dans la savane ou du haut des airs durant une majestueuse envolée en montgolfière, les plaines infinies du Masai Mara s’imprégneront à tout jamais dans votre mémoire et votre ADN.

Meilleur moment:

  • entre septembre et novembre.

Où loger:

  • MARA PLAINS CAMP dont l’emplacement privilégie une grande portée à ses activités, qui peuvent s’étendre à des concessions privées tout aussi bien qu’à la Réserve Nationale du Masai Mara, plus fréquentée. Ce camp est chaleureux, le service attentif sans être envahissant et l’attention portée aux détails impressionne. En bref, tout ici est à la fois terre-à-terre et de première classe. Avant son rafraîchissement, Mara Plains était un camp superbe. Mais là, il dépase toutes attentes. Ses nouvelles tentes en font le meilleur camp de l'écosystème du Mara - à l'image de ses propriétaires Dereck et beverly Joubert, photographes animaliers professionnels ayant créé plusieurs films & reportages pour la BBC National Geographic.
  • plusieurs alternatives sont possibles, entre camps permanents et mobiles. Me contacter pour de plus amples renseignements.