Pour un safari épique – LE BOTSWANA

Jao_Concession_safari
Jao_Concession_safari
Fly in Safari
Fly in Safari
Little_Vumbura vue aérienne
Little_Vumbura vue aérienne
KingsPool_sunset_cruise
KingsPool_sunset_cruise

Avec plus du tiers de son territoire dont les terres sont protégées, le Botswana est profondément engagé dans la conservation de l'environnement, de la faune & de la flore et du patrimoine culturel.

Ce qui en fait un chef de file en matière d'écotourisme et qui est un exploit en soi quand on sait comment les pays voisins doivent lutter contre le braconnage, entre autres.

UNE PHILOSOPHIE BASÉE SUR L’ENGAGEMENT
Le gouvernement du Botswana reconnaît l'importance économique de veiller à ce que les réserves de chasse restent protégée et que les communautés locales en bénéficient grâce à la conservation et aux bonnes pratiques touristiques. Il a consacré toute son armée à la lutte contre le braconnage, raison pour laquelle il est devenu un refuge pour la faune. Le tourisme est un secteur en pleine croissance en raison de ces pratiques de conservation et du fait qu’il est également intéressant pour les touristes de participer à ces programmes de conservation.  En fait, deux grands opérateurs de safari au Botswana - &Beyond et Great Plains — ont uni leurs efforts pour relocaliser 100 rhinocéros d'Afrique du Sud dans le Delta.

UNE DESTINATION SAFARI ULTIME
Le Botswana s’affiche comme une destination safari  exclusive et haut de gamme. Elle offre un niveau de prestations exceptionnellement élevé. Le pays base son offre touristique sur le fait d'attirer des voyageurs perspicaces prêts à payer davantage pour avoir le privilège de visiter des régions plus reculées plutôt que d'essayer d'attirer le plus de gens possible, ce qui altèrerait inévitablement l'expérience exclusive. Ce qui résume bien sa politique ‘’high income low impact’’.  Gardant cela à l’esprit, de nombreux lodges/camps, en particulier dans l’Okavango, ne sont accessibles que par petit avion, ce qui renforce encore plus cette notion d’exclusivité. Un modèle qui a du succès !
La plupart des lodges/camps sont spectaculaires, élégants tout en ayant une signature sobre. Ils s'intègrent à merveille dans leur écosystème de manière durable et respectueuse. Ils ne font qu’un avec la nature, ont un impact minimal sur l’environnement et le font avec style et un luxe qui n’est pas ostentatoire. Le vrai luxe ici, c’est le hors sentiers battus et l’accès à tout ce territoire en exclusivité.

Pas de sonneries de téléphones portables, ni de bruits de fond produits par des radios ou téléviseurs…Le silence qu’on y savoure est d'or.

Pourquoi un safari dans les réserves privées du Delta de l'Okavango?
La réserve faunique de Moremi et son réseau d’excellentes concessions privées protègent le magnifique environnement du delta de l’Okavango. La plupart de ces réserves du Delta contiennent deux ou trois petits camps de safari privés. Les voyageurs arrivent par voie aérienne et ont accès à une gamme d’activités safari non permises dans les parcs accessibles au public:

  • Les guides sont autorisés à conduire hors-piste pendant le safari;
  • Les safaris de nuit sont permis. Ce qui est excellent pour augmenter nos chances d’observer le léopard;
  • Certaines réserves offrent des safaris à pied;
  • Vous rencontrerez très peu d’autres voyageurs en safari dans une région aussi vierge!

PAYSAGES CONTRASTANTS – 3 LIEUX À RETENIR
Du désert au delta, rares sont les pays qui offrent une telle diversité naturelle dont le Botswana est pourvu. Du pan salé de Makgadikgadi enclavé dans le vaste désert du Kalahari, à la plus grande aire protégée du Kalahari central, nul doute que le delta de l’Okavango – le 2e plus vaste delta intérieur au monde –est l’apogée d’un safari en Afrique australe.

  1. Un, deux, trois…mille éléphants à CHOBE
    Le parc national de Chobe, le premier parc national du Botswana, a été créé en 1968 et couvre environ 11 700 km2, englobant des plaines inondables, des marécages et des boisées. La rivière Chobe forme sa limite septentrionale et est sans aucun doute l’un des plus beaux fleuves d’Afrique.
    Il est célèbre pour ses vastes hordes d’éléphants, qui atteignent souvent les 100,000. Pendant les mois secs de mai à septembre, un nombre considérable de ces pachydermes convergent vers la rivière pour s’abreuver, se baigner et jouer. Vous êtes pratiquement assuré de voir des éléphants ici. Totalement inoubliable !
    Le Chobe est non seulement célèbre pour l’observation des éléphants en grand nombre, mais également pour ses prédateurs tels que les lions, qui ont appris à les chasser. Il existe également de nombreux groupes d’hippopotames se vautrant dans les bas-fonds de la rivière Chobe. En plus d’observer une avifaune spectaculaire, assurez-vous d'avoir à portée de mains vos lunettes d’approche.


    Bon plan : Terminer son safari par le parc National de Chobe à bord d’un house boat peut être une idée à envisager surtout après tous les safaris matinaux et aux couchers du soleil que l’on vient de faire en véhicule 4X4! Sur l’eau, vous êtes en permanence sur le mode safari tout en vous détendant soit sur l’un des ponts ou même depuis votre cabine. Des sorties à de plus petits bateaux permettent de vous rapprocher et voir de près la faune sous un angle différent.
    Avec seulement un petit nombre de passagers par bateau et aucun itinéraire défini, rester à bord d’un house boat, c'est comme être sur sa propre péniche de luxe. Le bateau peut également être réservé en exclusivité, vous donnant ainsi toute l’intimité souhaitée.
  2. L’OKAVANGO - Un écosystème unique au monde !
    Le delta de l’Okavango est constitué de concessions privées d’une superficie de plusieurs centaines de milliers d’hectares. Je peux donc vous assurer que vous ne serez pas encombrés par d’autres touristes et que vous pourrez vous adonner à l’observation de la faune à votre rythme.
    C’est un fabuleux sanctuaire pour la faune sauvage - l’une des dernières zones de nature intacte encore vierge d’Afrique. Il est alimenté par les eaux des crues descendant de l’Angola (à 1 000 km au nord), envahit le delta de l’Okavango pour former ce miracle naturel - une myriade de canaux sinueux bordés de papyrus, d’îles bordées de palmiers et de plaines inondables et couvre au final une superficie d'environ 18 000 km2. C’est lors de la saison sèche (juin-juillet), que les eaux atteignent leur niveau maximum.
    Saviez-vous que le lion du delta de l’Okavango, à cause de cet environnement marécageux, en plus d’être un excellent sprinter, a dû s’adapter à devenir un bon nageur? 
  3. La migration des zèbres dans le MAKGADIKGADI !
    Cette migration des zèbres qui est peu connue est la deuxième plus grande migration au monde après celle des zèbres et des gnous dans le Serengeti.
    En novembre, au début de la saison des pluies, près de 25 000 zèbres commencent leur migration dans les parcs nationaux des pans de Makgadikgadi et Nxai à la recherche d'eau et de pâturages luxuriants. Les pans sont normalement des environnements durs et secs, mais les premières pluies entraînent une transformation incroyable en des herbes riches qui sont essentielles pour ces animaux migrateurs. Et avec la pluie vient une pléthore de jeunes qui sont adaptés pour être en mouvement. On trouve un poulain zébré à côté de sa mère moins d'une heure après sa naissance et, plus habilement encore, son corps a la même hauteur que sa mère pour pouvoir être protégé des prédateurs opportunistes. Et il y a de nombreux prédateurs qui suivent cette migration attendant d'attraper les animaux affaiblis et les jeunes sans méfiance.
    Peu de gens ont entendu parler de cette migration, elle semble être un secret exceptionnellement bien gardé. Le meilleur endroit pour voir cela est de rester dans un des camps à proximité, tels que Meno A Kwena ou d’avoir recours à un opérateur de safari mobile.

EXPLORATEURS EN HERBE
Quelques camps ont mis sur pied des programmes adaptés aux jeunes voyageurs. Duba Expedition Camp en est un qui propose aux jeunes explorateurs un programme complet d’introduction à la brousse. Il s'agit d'un programme gratuit qui suit les traces des propriétaires Dereck et de Beverly Joubert, des explorateurs en résidence de la National Geographic. À leur arrivée, les enfants reçoivent une trousse complète leur permettant d’en apprendre davantage sur les cris des animaux, sur comment pister la faune et sur d’autres aspects de la nature. À la fin du séjour, il devient un jeune explorateur et ambassadeur de la conservation, prêt à partager au monde ce qu’il a appris et ce qu’il peut faire pour aider à protéger ce bel environnement.

DES GUIDES CHEVRONNÉS
Les guides locaux ici sont absolument exceptionnels et leurs connaissances sont extraordinaires. Beaucoup d’entre eux vivent sur place et ont passé la plus grande partie de leur vie dans la brousse. Ils sont donc en symbiose avec la nature et l'environnement. C'est une seconde nature pour eux.
De nombreux lodges/camps ont à la fois un guide et un pisteur pour chaque véhicule, ce qui peut sembler exagéré, mais une fois que vous avez fait un safari en leur compagnie, vous en appréciez le fonctionnement. Le guide est là pour vous donner des informations sur la région, la faune, les oiseaux, la flore tandis que le traqueur est uniquement là pour pister les empreintes de pas et autres signes qui déterminent l'emplacement des animaux les plus insaisissables.

DES EXPÉRIENCES ÉTONNANTES !

  • Pagayer à fleur d’eau les canaux de l’Okavango dans un ‘mokoro’ traditionnel pour ainsi voir cet environnement unique sous un angle différent ;
  • Vivez une aventure safari authentique de 4 jours/3 nuits en canot sur la Selinda Spillway, une ancienne voie navigable qui relie le delta de l'Okavango aux zones humides du Linyanti et qui traverse les forêts reculées de la réserve de Selinda ;
  • Chevauchez à cheval dans l’Okavango entre girafes et zèbres  et agrémentez vos repas de la pêche du jour ;
  • Vous êtes photographe amateur et désirez un atelier de quelques jours en compagnie d’un photographe professionnel? Voici où trouver votre bonheur : fondée par des cinéastes et des photographes animaliers de renommée mondiale (Beverly et Derek Joubert), la photographie est au cœur de l'expérience avec Great Plains Conservation.  Même qu’à Duba Plains et Zarafa camp, chaque tente met à votre disposition un appareil photo Canon avec objectifs et vos photos repartez avec vos photos téléchargées…
  • Un survol en hélicoptère au-dessus du delta de l’Okavango pour mesurer toute la splendeur de cet écosystème inédit. Le voyagiste &Beyond inclut une envolée de 30 minutes dans leur forfait ;
  • Dormir sur le toit de votre camp bien emmitouflé dans vos couvertures et observer la constellation de la Croix du Sud ;
  • Prenez une marche en compagnie des San Bushman et découvrez leurs traditions ancestrales en matière de pratiques médicales, d’approvisionnement en eau et de fabrication de feux. Tentez d’apprendre comment prononcer les rudiments de politesses dans leur langue à clic ! Vous verrez, ce n’est pas si simple…

LES PLUS BEAUX COUCHERS DE SOLEIL
Il n’y a rien de plus fascinant que d’écouter les bruits de la brousse, un gin tonik à la main, en regardant le soleil se coucher à l’horizon sur une autre journée extraordinaire passée au Botswana.