20 VOYAGES À RÉSERVER AU MINIMUM UN AN À L’AVANCE

Vietnam-baie-Lan-Ha-Orchid-cruise
Vietnam-baie-Lan-Ha-Orchid-cruise
Bhoutan-Punakha-dzong (1)
Bhoutan-Punakha-dzong (1)
Botswana-Khwai-elephant
Botswana-Khwai-elephant

Quelles sont ces destinations qui font toute la différence quand elles sont réservées longtemps à l'avance, avec le choix des meilleures prestations hôtelières, les meilleures expériences culturelles, les meilleurs guides, la meilleure table… ?

Les voyages achetés à la dernière minute ou pas suffisamment longtemps à l’avance ne permettent pas de bénéficier des meilleures prestations. Il est de ces voyages qui s’inscrivent dans cette optique et qui nécessitent une bonne planification, voire même jusqu’à plus d’un an à l’avance.
Ce sont habituellement les croisières haut de gamme dont certaines se démarquent par leurs itinéraires originaux, les navires-expéditions... Et bien évidemment, il y a ces voyages qui vous font vivre des expériences uniques, comme les safaris de luxe ou encore quand il est nécessaire d’obtenir un permis pour faire la randonnée sur un sentier mythique tel le Chemin de l’Inca.

La seule chose que cela demande? De la patience entre le moment de la réservation jusqu’à l’arrivée du jour J! C’est le prix à payer pour être parmi les privilégiés qui accèderont à une expérience des plus extraordinaires.

Besoin d’inspiration? Voici ma liste de quelques destinations que vous devez planifier au moins un an à l’avance pour vous garantir les premières loges.


 

DE CAPE TOWN À JOHANNESBURG

Vouloir découvrir l’Afrique du Sud en une seule visite s’avère quasi impossible tellement le pays est étendu et recèle de beautés diversifiées : culture, histoire et gastronomie à Cape Town, vignobles de renommée dans les Wineland, l’expérience safari au «Big Five» dans une des nombreuses réserves privées, peintures rupestres dans le Kalahari ou le Drakensberg, kayak de mer pour approcher les pingouins du Cap.

C’est une destination qui se planifie longtemps à l’avance et se prête aussi bien à un voyage en amoureux, entre amis, en famille. C’est une belle porte d’entrée au continent africain et une première destination de choix pour s’initier à un safari sans nécessairement s’adonner qu’à cette activité.

Le meilleur moment pour s’y rendre ?

- Avril-mai et octobre-novembre sont l’idéal.
- Mais l’été et l’hiver austral voient des avantages dans des régions distinctes.


 

À LA CONQUÊTE DES OURS POLAIRES- ARCTIQUE, GROENLAND

Le Groenland est glacial, mystérieux et l’un des endroits les plus extrêmes de la planète. La plus grande île non continentale du monde est bien plus que des glaciers (bien que les glaciers soient spectaculaires) : pensez à des fjords magnifiques, des villages colorés, des champs de moutons et ce soleil de minuit toujours attrayant. Alors, sautez dans un vol, enfilez votre anorak et partez à sa découverte.

Scoresby Sund, qui est le plus grand fjord du monde, dont la structure principale s’étend sur environ 42 km et s’étend sur des fjords de 5 675 km2; Uummannaq, une ville du nord-ouest du Groenland, compte environ 1250 habitants, dont le plus célèbre qui puisse exister - le père Noël. Ce village coloré porte le nom de la montagne qui culmine à une altitude de 1 175 mètres.

La ville occidentale d’Ilulissat attire les touristes pour deux raisons principales : le traîneau à chiens et le fjord glacé d’Ilulissat, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le fjord glacé englobe 400 km2 et contient le Sermeq Kujalleq, l’un des glaciers les plus rapides et les plus actifs de la planète.


 

AUSTRALIE - NOUVELLE-ZÉLANDE - LE MEILLEUR DES 2 MONDES!

Si vous avez dans la mire, de vous rendre de ce côté de la Terre une seule fois dans votre vie, prévoyez tout de même plusieurs semaines ! Bons nombres de voyageurs combineront une croisière qui contourne la Nouvelle-Zélande puis, à un autotour en Australie.
À Perth, c’est le rendez-vous entre nature et vie urbaine; à Sydney, on petit-déjeune avant d’aller au zoo, on surfe à Bondy beach le temps de la pause déjeuner et on visite les coulisses de l’opéra avant de dîner au restaurant de Peter Gilmore Bennelong; déposez vos pénates sur Lizard Island et plongez dans le Grand Bleu; randonnez dans l’ancienne forêt tropicale de Daintree; partez à la conquête de la culture aborigène à Uluru...
Quant à elle, la Nouvelle-Zélande et sa culture maorie est une terre d’histoire, de beauté et de légendes où la nature et la vie sauvage sont omniprésentes.

Le meilleur moment pour s’y rendre?

- Le territoire australien est immense et traverse plusieurs latitudes. Septembre - novembre demeure le meilleur moment pour l’ensemble du pays.
- En Nouvelle-Zélande, décembre - février est la période la moins pluvieuse, mais la plus touristique.
- La période de mars à mai se voit offrir encore de belles températures.


 

BHOUTAN – AU PAYS DU BONHEUR NATIONAL BRUT (BNB)

Qu’est-ce qui peut bien nous attirer dans un petit royaume enclavé dans les contreforts himalayens où l’achat de cigarettes est illégal, où le riz est rouge, où le piment n’est tout simplement pas une épice servant à rehausser les mets, mais tout un plat en soi, où les hommes portent encore le Gho et les femmes la Kira et où la prospérité de la nation est mesurée par le Bonheur National Brut de son peuple?

Que vous soyez un voyageur en quête de culture, de spiritualité, randonneur (tous niveaux confondus) ou simplement un amoureux de la nature, le Bhoutan va vous enivrer avec son charme et croyez-moi, la magie opère comme nulle part ailleurs. Un pays de collines, de montagnes magnifiques, de forêts denses et brumeuses, d’alpages, d’air pur où l’art et la culture sont des plus inspirants, où la vie traditionnelle est omniprésente et que les gens vous accueillent avec un sourire des plus chaleureux. C’est tout ça le Bhoutan !

Le meilleur moment pour s’y rendre ?

- Mars à mai et septembre à novembre.


 

SAFARI AU BOTSWANA

Le Botswana s’est muni d’une stratégie claire quant à la préservation de son environnement et l’impact le plus faible possible sur ce dernier : un développement de qualité passe incontournablement par une limitation du nombre de visiteurs journalier ayant accès au territoire. Et comment cette politique s’applique-t-elle dans les faits ? Par le contrôle du nombre de camps et de lits disponibles. Ce qui en fait en une destination safari de luxe des plus exclusives.
Voilà donc une bonne raison de réserver votre safari longtemps à l’avance.

On s’y dirige pour vivre une expérience pleine nature. Pas de musée ni de vignobles ici !

Pour avoir une bonne vue d’ensemble de la diversité du Botswana, il faut disposer au minimum d’une dizaine de jours. Et n’allez pas penser que ce sera redondant, bien au contraire. Beaucoup de voyageurs se limitent à la région limitrophe des chutes Victoria avec le parc National de Chobe et osent à peine enjamber dans le Linyanti. Mais que dire de la réserve centrale du Kalahari qui est l’une des régions offrant «l’un des meilleurs panoramas de la vie sauvage en Afrique» - avec ses lions à crinière noire et sa faune adaptée à une zone semi-désertique.
Assurez-vous également de visiter les pans salés de Makgadikgadi, où transitent quelque 30 000 zèbres pendant leur migration. Passez du temps avec une «colonie de suricates, ces petites bestioles absolument fascinantes dans leur organisation du territoire et la façon qu’ils ont de communiquer entre elles.

Le clou du safari demeure sans conteste le delta de l’Okavango (patrimoine mondial de l’UNESCO). Le simple fait de le survoler est une pure merveille! Explorez son environnement diversifié, en véhicule 4X4, en bateau à moteur, en mokoro, alors là, c’est la totale…

Le meilleur moment pour s’y rendre ?

- Entre avril-mai et septembre-octobre


 

LA COTE DALMATE OU L’ISTRIE ? POURQUOI PAS LES DEUX

La côte dalmate est indéniablement belle et son histoire riche en fait des vacances idylliques. Arrivez sur la capitale, Zagreb, où vous découvrirez une architecture baroque et une vieille ville fortifiée avant de rejoindre le Parc national des lacs de Plitvice (patrimoine mondial de l’UNESCO) abritant 16 lacs en terrasse, liés par des cascades. Ensuite, dirigez-vous vers Split, ancienne ville portuaire, pour une vue magnifique sur l’Adriatique. La dernière étape vous conduira jusqu’à Dubrovnik, idéalement chemin faisant d’île en île par Brac - site de prédilection des amateurs de planche à voile; Hvar – la très ‘’Jet Set’’ de l’Adriatique où il fait bon pédaler entre champs de lavande qui embaume l’air - ; Korcula - la médiévale aux criques cachées ; Peljesac – où se délecter de moules fraîches et de bons vins (le Dinga? et le Postup étant parmi les plus appréciés)…

Et là, je ne vous parle même pas de la région de l’Istrie – la gourmande -, que j’aime nommer ''l’autre Croatie'' tellement elle est différente de la région méridionale. C’est un monde à part, avec son mélange d’influences et de traditions, d’esprit méditerranéen et d’accent slave. Elle a des airs d’Italie - avec Rovinj et son architecture vénitienne, ses villages médiévaux accrochés aux collines, ses vignobles et ses oliveraies ; l’exploration de son patrimoine rural vers Motovun & Groznjan est une invitation à se gaver de truffes blanches et de randonner dans ses montagnes qui côtoient la Slovénie ; Pula à la pointe sud, recèle l’un des vestiges romains comptant parmi les plus grands au monde ; et des plages secrètes, et des villages de pêcheurs…

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Entre avril et octobre en évitant juillet et août qui frôlent les 42-450C

 

ÉGYPTE

Appel à tous les passionnés d’histoire, l’Égypte est de retour dans notre liste des destinations coup de cœur ! Commencez par Le Caire, où vous ne visiterez non pas seulement les pyramides, mais aussi son extraordinaire musée, ses quartiers médiéval et copte. Faites une escapade à Alexandrie, 2e ville du pays et parmi les plus belles d’Égypte. Puis, envolez-vous pour Assouan pour découvrir son fameux barrage qui apporta de nombreuses avancées aux Égyptiens. Le point d’orgue de ce voyage se situe dans la région qui se trouve aux abords du Nil, entre Assouan et Louxor - la vallée des Rois (en fait, il y en a plus qu’une!). On aborde donc ces visites à bord d’une croisière de 3, 4 ou 7 nuits. Le choix du navire sera des plus importants, certains n’ayant pas été rénovés depuis les dernières années…

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Entre avril et octobre en évitant les mois les plus chauds

 

INDE DU NORD – LES COULEURS DU RAJASTHAN VU AUTREMENT

Un voyage dans cette fabuleuse partie de l’Inde est sur la ‘’To do list’’ de chaque voyageur qui en est à sa première rencontre avec cet incroyable pays. Un voyage dans les régions du Rajasthan et de la vallée du Gange demande d’être planifié avec soin et imagination pour ne pas se retrouver dans des itinéraires types que la majorité des touristes empruntent à grande majorité. Oui, les sites incontournables tels que le Taj Mahal sont indéniablement envahis par les foules, mais il y a des façons d’harmoniser certaines visites de façon originale afin de bonifier votre expérience dans son ensemble. Vous devez faire plus que passer d’un site à un autre. C’est avec votre voiture et chauffeur privé que je vous propose de partir, car c’est de loin le moyen le plus flexible et le plus confortable qui soit de voyager dans ce pays. Une fois que vous avez terminé la découverte de quelques temples et forteresses parmi les plus marquants, osez vous laisser guider dans les campagnes avoisinantes, à la rencontre des communautés locales fascinantes, vous n’en serez qu’ébloui. Mon carnet de route est rempli d’adresses de charme que j’ai recueilli au fil de mes voyages dans ce fabuleux pays, Namaste !

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Octobre à mars

 

INDOCHINE TOUTE EN DOUCEUR

La bouffe de rue est un élément fort important de la culture vietnamienne. Une visite guidée d’un marché local s’avère fort utile pour se familiariser avec les ingrédients locaux. Puis, avec ces quelques connaissances de base que vous aurez acquises, il sera grand temps de débuter votre virée gastronomique à travers les rues animées d’Hanoi et y savourer quelques spécialités locales.
Poursuite de l’aventure culinaire à Hoi An avec le chef Duc Tran qui débute avec les achats des ingrédients frais au marché local des plus colorés, suivi d’une démonstration de sa cuisine novatrice pour se conclure en un délicieux repas dans son restaurant-boutique.
Puis, déambulez dans l’agitation des rues d’Hô Chi Minh-ville au volant d’une Vespa et telle une chasse au trésor, découvrez les meilleurs spots de cuisine de rue ; un plat d’Oc (coquillages vietnamiens) accompagné d’une bonne bière froide, un banh xeo (crêpe salée farcie avec des ingrédients de notre choix), un ca khho to (poisson-chat braisé dans un pot d’argile)...

Si vous salivez rien qu’à y penser, alors un voyage mettant l’accent sur la cuisine locale qui combine le Cambodge, le Laos et le Vietnam, saura combler vos papilles gustatives. Entre deux bouchées, prenez le temps d’expérimenter quelques traditions telles que le Tak Bat - cette cérémonie de l’aumône du matin des moines à Luang Prabang, la bénédiction donnée par des moines bouddhistes à Siem Reap, une séance matinale de Tai Chi dans un parc d’Hanoi ou sur le pont de votre jonque privée, avec comme toile de fond, les îles karstiques de la baie d’Halong…

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Entre décembre et avril

 

INDONÉSIE

Faire des sauts de puces d’île en île peut sembler un rêve, mais devenir facilement une réalité dans cet archipel de 13,466 îles. La mystérieuse Bali est sur les lèvres de tous ! Entre la découverte culturelle à travers ses villages et ses temples, en passant par la randonnée à travers ses rizières, sa vie nocturne brille, ses activités sportives sont diversifiées et une détente au spa est indéniablement à intégrer dans votre séjour. En fait, l’archipel indonésien regorge de mille et un trésors. Les paisibles villages de pêcheurs font partie du décor au quotidien. Et chacune des plages a son charme bien à elle.

Il faudra également faire un arrêt sur l’île de Java pour y découvrir le temple bouddhiste de Borobudur (patrimoine mondial de l’UNESCO) et explorer le palais des sultans dans la vieille ville. Pour finir le tout en beauté sur une plage déserte, hors sentiers battus ne cherchez plus, voici un secret bien gardé : NIHI Sumba Island !

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Entre avril-mai et septembre

 

JAPON

Partout où vous irez au Japon, vous remarquez invariablement à quel point les Japonais sont d’une politesse inouïe et que la propreté règne partout dans les espaces publics. Les japonais sont collectivement disciplinés, ne serait-ce que dans l’utilisation des transports en commun, en se mettant tout naturellement en file indienne pour aborder les escaliers mécaniques dans le métro. Osaka demeure l’exception à la règle. Un tant soit peu anarchique, c’est par contre la capitale de la gastronomie nipponne, et son ancien marché coréen mérite une visite matinale.

Tout est à la fois précision et contraste dans ce pays du Soleil Levant. De l’art de l’origami à la cérémonie du thé, de la haute technologie du Shinkansen au quartier de Gion, encore faut-il savoir comment aborder un tel pays. Trois éléments clés feront de votre voyage un succès assuré : une bonne planification, une logistique efficace et des réservations anticipées longtemps à l’avance.
Le dynamisme de Tokyo est des plus harmonieux entre traditions et modernité ; l’arrière-pays se découvre à vélo, à travers plantations de thé et de rizières ; une randonnée tout en douceur dans les montagnes de l’île de Miyajima ou plus soutenue sur le sentier de pèlerinage Kumano ; l’exploration de la médiévale Kanazawa pendant un matsuri, une tournée des brasseries de saké à Takayama… goûtez à l’hospitalité japonaise dans un minshuku ou un ryokan, découvrez tout sur l’art du bain dans un onsen traditionnel, soyez aux meilleures loges lors d’un spectacle de sumo, initiez-vous à la cérémonie du thé, savourez un repas kayseri des plus mémorables.

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Il se visite à longueur d’année, dépendamment du but de votre voyage.
    - Pour skier, ses coloris enchanteurs du printemps et de l’automne, un de ses nombreux festivals, randonner dans les Alpes…

 

LES MULTIPLES FACETTES DE LA JORDANIE

Ce petit royaume hachémite offre une gamme diversifiée d’expériences uniques. Prévoyez suffisamment de temps pour découvrir Pétra - capitale nabatéenne fondée autour de 300 ans av. J.-C. – qui se campe dans une vallée étroite pourvue de tombeaux, de temples et de monuments sculptés dans des falaises en grès rose. Vous comprendrez vite pourquoi on la surnomme la « cité rose ».

Pour les vestiges antiques, commençons par Amman, la capitale, qui au fil des siècles, a su marier admirablement bien quartiers anciens et modernité. Jerash mérite le détour – l’une des cités romaines les mieux conservées du Moyen-Orient -, les châteaux du désert ayant eu comme vocation première d’être des lieux de retraites pour les princes omeyyades aux origines nomades. Sur la route des Rois, arrêtez-vous pour admirer les magnifiques mosaïques de Madaba et visiter l’imposant château croisé de Kerak…

Les amoureux de déserts seront grassement servis avec le grandiose Wadi Rum - ce désert de sable, de dunes, de canyons et de roches-montagnes érodées aux formes et aux couleurs spectaculaires. Offrez-vous une nuit sous une tente bédouine.

Quelle destination choisir entre un séjour à Aqaba et la mer Morte ? Les deux !!! La première pour ses fonds marins et la seconde pour se laisser flotter sur la mer la plus salée qui puisse exister au monde…

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Le printemps et l’automne, en prenant compte des dates où se tient le ramadan

 

MAROC – LES MILLE ET UNE COULEURS

Le Maroc propose un fascinant mélange de cultures africaines, arabes et européennes. De ses souks animés tels que Marrakech & Fès, à la chaîne de montagnes de l’Atlas, le Maroc est la destination parfaite pour les amateurs de culture en quête d’aventure.

Pourquoi le pays est-il devenu une destination si attractive ? Pour de multiples bonnes raisons ! D’abord parce qu’il est une destination sécuritaire, qu’il est pourvu d’une culture vivante, il est diversifié tant de par ses paysages que ses villes impériales ayant leur propre identité, que l’on y mange drôlement bien, ses infrastructures hôtelières sont très bien développées et pourvues de luxe & de charme, qu’on y parle français… Il attire les amoureux de culture, de déserts, d’oasis, de montagnes, de balnéaires… les couples, les familles, entre amis…

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Randonnée dans les montagnes de l’Atlas, vallée de l’Ourika : avril-mai & septembre-octobre

    - Expérience sous la tente dans le désert du Sahara : au printemps et à l’automne, l’été étant trop chaud
    - Balnéaire tel qu’Essaouira : Entre mai et septembre 

 

MYANMAR – UN TOURISME RESPONSABLE

Récemment, il a été débattu de l’éthique de visiter le Myanmar en ce moment, et si oui ou non il est sécuritaire d’y aller. L’une des préoccupations premières de voyager au Myanmar pendant la crise actuelle des réfugiés est de savoir si votre argent finance de quelque manière que ce soit les opérations militaires. Mon point de vue sur la question est le suivant : si nous pouvons continuer à faire bénéficier les communautés locales et les aider à ce que leur pays demeure visible aux yeux de la communauté internationale à travers le tourisme, alors continuons à les encourager. De là l’importance de confier l’organisation de votre voyage à une entreprise responsable qui s’assure de travailler avec des prestataires locaux pourvus d’un code d’éthique avec un haut niveau de respect pour le peuple birman. On s’assure ainsi que l’argent du tourisme est redistribué aux communautés locales. Quant à la question de sécurité, le conflit actuel avec le peuple Rohingya reste isolé dans certaines parties du pays, loin des principales zones touristiques.

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Entre novembre et février

 

SOUS LE CIEL ÉTOILÉ DE NAMIBIE

La Namibie se décline en mille et une beautés naturelles. On l’adore pour sa lumière, ses paysages sublimes, sa nature apaisante, son univers minéral, sa faune adaptée à son climat semi-désertique, ses dunes comptant parmi les plus grandes du monde. Ciel bleu limpide. Mer de sable rouge, une côte désolée – c’est un dépaysement assuré.

Que vous partiez à la rencontre des Himbas, ces éleveurs nomades, dont les femmes se couvrent le corps de boue à la couleur ocre rouge, ou de ces passionnés qui élèvent des bébés guépards (le pays connaît la plus forte concentration de ce félin), vous serez subjugués par le cadre sauvage dans lequel se campe de luxueuses habitations dont certaines se confondent avec des blocs de granite. Puis il y a le parc d’Etosha qui est centré autour d’un immense pan salé - si grand qu’on peut l’apercevoir de l’espace -, où observer des éléphants tantôt gris, tantôt vert, selon le degré d’inclinaison du soleil.

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Avril et particulièrement mai sont des mois agréables. De plus en plus sec, avec une fraîcheur dans l’air, le temps est clair et largement exempt de poussière.

 

OMAN – PAYS DES MILLE ET UNE NUITS

Doté de l’un des endroits les plus avantageux de cette région, le vaste territoire du Sultanat d’Oman s’étend sur la majeure partie de la côte est de la péninsule arabique. Depuis le détroit d’Hormuz au nord jusqu’au Dhofar vert au sud, Oman ne manque pas d’aventure, d’histoire et de paysages diversifiés : entre chaînes de montagnes, vastes déserts et plus de 2,000 km de côte, chaque environnement naturel possède son propre écosystème qui déborde de vie. Oman est l’hôte de certaines villes qui comptent parmi les plus historiques du golfe Persique : Nizwa, Bahia, Salalah et Rustaq. Ses anciennes mosquées, ses forteresses et ses tombeaux témoignent des batailles, des idéologies et des icônes qui ont contribué à façonner ce pays.

Oman a su maintenir de solides racines dans le domaine de ses arts et métiers traditionnels : une longue liste de coutumes - allant des styles musicaux et des danses qui varient d’une région à l’autre - continue d’être fortement pratiquée aujourd’hui. La diversité d’Oman s’étend à ses habitants forts hospitaliers : alors que la corrida est pratiquée depuis des siècles le long de la côte de Batinah, les habitants de Sur, plus au sud, possèdent un fort héritage musical qui rend hommage à leur passé maritime. C’est ce genre de diversité qui donne à chaque partie du Sultanat sa propre saveur.

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Les mois d’hiver (oct/nov à fév/mars) sont tempérés avec un climat presque méditerranéen et des températures diurnes rarement supérieures à 300 C.

 

PATAGONIE – ENTRE AVENTURE ET NATURE

Ce grand cône qui se situe à la pointe méridionale de l’Amérique du Sud abrite de grands champs de glace et des sommets enneigés. Pour mieux visualiser cet espace, disons que la Patagonie Sud s’étend du 42° parallèle sud au Cap Horn - vaste comme deux fois la superficie de la France.

Dépendamment de vos motivations premières, si le but est d’observer les manchots de Magellan préparer leur nid, le mois d’octobre est tout indiqué, avec les touristes en moins grand nombre. Les amateurs de clichés et de randonnées légères trouveront leur bonheur en novembre : la floraison est à son meilleur & les couleurs vibrantes de sa flore endémique commencent à illuminer toute la région. Si le but est principalement d’observer le Perito Moreno, c’est de loin le meilleur mois pour le visiter. Certains sentiers peuvent être encore fermés pour de longues randonnées.
En janvier, vous pouvez compter sur 17 heures de luminosité et une température moyenne de 220C le jour. Cela définit des conditions idéales pour s’adonner à toutes les activités proposées : du trekking à l’équitation, l’observation de la faune, rafting, pêche à la mouche et indéniablement une croisière dans les fjords chiliens, voire jusqu’en Antarctique !

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Entre octobre et avril, l’été austral culminant en janvier-février

 

PÉROU ET GALAPAGOS

Envie de l’aventure ultime en Amérique du Sud? Ne cherchez pas plus loin. Une combinaison du Pérou et de l’Équateur vous permet de cocher deux lieux faisant partie de votre liste des ‘’Once in a lifetime’’ : le Machu Picchu et les îles Galápagos.

Au Pérou, un minimum de 10 jours est nécessaire pour découvrir les villes coloniales d’Arequipa, de Cuzco et des sites incas de la vallée Sacrée qui englobe le Machu Picchu que l’on peut atteindre à bord du mythique train Hiram Bingham. Les plus aventuriers en quête d’activités cardio trouveront leur bonheur dans le mythique trekking du chemin de l’Inca. Pour les voyageurs soucieux de leur confort, une version qui vous fait dormir en lodge est également au menu!
Et tant qu’à se rendre si loin, prévoyez suffisamment de temps pour rejoindre le plus haut lac d’altitude navigable au monde, le lac Titicaca. Vous vous sentirez la tête dans les nuages !

Puis, il sera temps de vous envoler vers les Galápagos. Prévoir quelques jours à Quito (l’une des plus belles villes coloniales d’Amérique du Sud) et ses environs s’avère un passage obligé. Puis, cap sur les îles Galápagos. Alors là, ce ne sont pas les offres qui manquent, en termes d’itinéraire et de durée, de capacité & catégorie d’embarcation. Déterminer ses attentes et aspirations est primordiale pour bien cibler le type d’expérience qu’on y vivra – car il n’y a pas que des croisières aux Galápagos !

  • Le meilleur moment pour se rendre au Pérou?
    - Si on intègre un trekking, entre mai et septembre.
     
  • Le meilleur moment pour se rendre aux Galapagos ?
    - Toute l’année, février, mars, avril étant les mois plus chauds & pluvieux.
    - Idéal pour observer la faune terrestre, la baignade et s’adonner à la plongée (la mer pouvant atteindre 28 °C). Par contre, la vie marine y est moins importante.
    - Avril à novembre : l’eau étant plus froide (16 à 20 °C), la vie marine est très active, tandis que sur terre, c’est l’inverse.

 

RWANDA – RENCONTRE AVEC LES DERNIERS GORILLES DE MONTAGNE DE LA PLANÈTE

Mondialement connu pour être le dernier sanctuaire des gorilles de montagnes, le parc national des Volcans s’est doté de petites infrastructures touristiques qui opèrent en parfaite harmonie avec les communautés locales. Pour bien mesurer le privilège qu’ont une poignée d’initiés de les approcher au quotidien dans leur habitat naturel, voici un petit abrégé.

Le gorille de montagne est une race de haute altitude, la plus grande des deux espèces de gorilles d’Afrique, et se distingue par sa fourrure plus dense, qui le protège du climat plus froid des hautes terres. Le mâle Silverback (nommé pour sa coiffe de cheveux blancs) préside une troupe regroupant 10 à 30 individus. Celui-ci peut atteindre les 200 kg.
Aujourd’hui, le gorille de montagne est confiné dans les Virunga, une chaîne de montagnes volcaniques qui chevauche les frontières du Rwanda, de l’Ouganda et de la République Démocratique du Congo (RDC). Il est beaucoup plus rare que ses cousins des plaines plus à l’ouest, mais mieux connu en grande partie grâce à la primatologue américaine Dian Fossey, spécialiste du comportement des gorilles et auteure d’un livre de mémoires, Gorilles dans la brume, qui grâce à son travail au Rwanda dans les années 60-70 a radicalement changé notre perception de ces primates et, dans le processus, a ouvert la voie à l’industrie touristique d’aujourd’hui.

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Un trekking aux gorilles est une activité qui opère sur toute l’année.
    - Par contre, pendant les "longues pluies" de fin mars à début mai, on rencontre des conditions plus humides et la randonnée s’avère plus difficile.
    - Novembre est la courte saison des pluies. La haute saison sévit en juillet et août.

 

LA TANZANIE ET LA GRANDE MIGRATION du SERENGETI– PHÉNOMÈNE NATUREL UNIQUE AU MONDE

Ce pays d’Afrique de l’Est compte à son effectif certain des plus beaux parcs animaliers qui soient sur la planète safari. D’ailleurs, on ne parle pas assez souvent de ses parcs du sud & de l’ouest : Mahale pour l’observation de ses primates et son lac aux eaux cristallines ; Katavi qui compte qu’une poignée de visiteurs annuellement (comparé au Serengeti qui en accueille plus de 125 000/an); Ruaha qui se targue d’être le secret le mieux gardé de Tanzanie; la splendide réserve de Selous dominée par la rivière Rufiji qui étend ses tentacules aux lacs et deltas permettant ainsi de pratiquer des safaris en bateau.

Pour une initiation au safari, il est tout indiqué de mettre le cap vers les parcs du corridor ‘Nord’ Tanzanie. Je vous propose une façon originale de découvrir les beautés cachées de ces parcs : dans le Tarangire, osez faire une nuit en ‘’fly camp’’ ; au cratère du Ngorongoro – oui la descente en véhicule dans la caldeira est unique -, mais chaussez vos souliers et partez en trekking dans des contrées reculées, vers une rencontre authentique du peuple Maasai, où vous serez pratiquement les seuls à fouler le sol. Rien à voir avec les villages touristiques qu’on peut croiser sur notre route !
Le clou de ce voyage sera assurément l’observation de la migration annuelle des gnous & des zèbres dans le Serengeti. Soyez aventurier et osez dormir sous une tente mobile de luxe, avec tout le confort souhaité, au cœur du bush. Cette expérience sera assurément l’apothéose de votre expérience safari !

  • Le meilleur moment pour s’y rendre ?
    - Entre juin et octobre pour la traversée des rivières de la Grande Migration.